Contre le cancer : ne négligez plus ce travailleur de l’ombre…..

Contre le cancer : ne négligez plus ce travailleur de l’ombre (le drainage lymphatique)
Vous ne le voyez pas. Vous ne le sentez pas. Vous ne pouvez pas le toucher.

Mais cela ne veut pas dire qu’il ne fait rien ! Bien au contraire.
À l’intérieur de votre corps , votre système lymphatique est un gros travailleur. Discret. Besogneux. C’est même lui qui fait le sale travail !
Sa mission première est d’évacuer les toxines. Et quand on sait à quel point la vie moderne nous intoxique, ce n’est même plus un travail, c’est devenu un vrai sacerdoce !
En évacuant ces toxines, votre système lymphatique travaille sans relâche et vous protège contre de nombreuses maladies. Dont le cancer.
Car il joue en effet un rôle clé dans la régulation des cellules cancéreuses.
Je vous parle aujourd’hui de votre système lymphatique car peu de personnes le font. À tort.

La médecine occidentale le sous-estime
Les organes du système lymphatique sont les ganglions lymphatiques. La moelle osseuse. Le thymus. Les amygdales. La rate. Le foie. Les accumulations lymphocytaires à l’intérieur des voies intestinales, respiratoires, génitales et urinaires.
La lymphe est un liquide biologique blanchâtre, transporté par le système lymphatique. Sa composition est analogue à celle du plasma sanguin, dont elle n’est qu’un filtrat : elle contient des globules blancs, notamment des lymphocytes et elle baigne vos organes.
Votre système lymphatique est une pièce essentielle de votre système immunitaire.
Il est aussi un système complexe et parfois, les scientifiques ont tendance à sous-estimer ce qu’ils ne comprennent pas.
Le contraste est d’ailleurs frappant avec la médecine traditionnelle chinoise et la médecine ayurvédique qui lui accordent une place centrale.
En médecine ayurvédique, le système lymphatique est l’un des sept grands systèmes du corps (Rasa).
En médecine traditionnelle chinoise, les praticiens considèrent qu’une mauvaise santé lymphatique déclenche une multitude de maladies dont le cancer.

Votre lymphe est comme une rivière qui coule à travers votre corps
Le courant de l’eau rend cette rivière claire, propre et saine.
Qu’arrive-t-il si ce courant se trouve entravé ? L’eau de la rivière stagne. Elle devient saumâtre – envahie par la boue, le limon et d’autres déchets et polluants qui s’accumulent. Elle devient alors un terrain fertile pour les maladies.
C’est la même chose pour votre lymphe. Lorsque qu’elle circule librement dans votre corps, elle draine vos cellules et les aide à éliminer les virus, les bactéries, les cellules mortes, les infections, les protéines non digérées (par exemple la caséine et le gluten) et les cellules mortes, cancéreuses ou mutagènes. Elle fabrique même des anticorps pour attaquer certains agents pathogènes.
Vous avez deux fois plus de lymphe que vous n’avez de sang. Mais contrairement au sang qui profite de la force des battements de votre coeur pour circuler dans votre corps, le système lymphatique ne possède pas de « pompe » pour l’aider à circuler.
Seuls votre respiration et les mouvements de votre corps permettent de faire fonctionner ce vaste système circulatoire.
Le problème est que ce système peut ralentir à cause de la maladie, d’un excès de toxines ou d’un manque d’activité.

Que se passe-t-il lorsque votre système lymphatique ralentit ?
Étant donné que votre lymphe assainit presque toutes les cellules de votre corps, une mauvaise circulation de la lymphe se manifeste de différentes façons.
Avec des allergies et intolérances alimentaires, de l’acné, des douleurs articulaires, de l’arthrite, des rhumes fréquents et la grippe, des maux de tête et des migraines, des douleurs prémenstruelles, des changements fibrokystiques du sein, des sinusites, des troubles digestifs, une perte d’appétit, de la fatigue, des troubles de l’humeur et la dépression, de la cellulite, des infections, des crampes musculaires.
Si votre lymphe arrêtait complètement de bouger, vous pourriez mourir en quelques heures.
Et un mode de vie trop sédentaire serait d’ailleurs l’une des causes principales des dysfonctionnements de notre système lymphatique.

Quand votre lymphe stagne, vos cellules cancéreuses se galvanisent
Le cancer apparaît lorsque des cellules anormales deviennent incontrôlables et continuent de grossir et de se multiplier.
Si votre lymphe stagne, elle n’évacue plus ces cellules cancéreuses et votre risque de cancer augmente. Avec d’abord le lymphome, un cancer qui se développe dans le système lymphatique et qui est à l’origine de plus de 50 pathologies cancéreuses.
Les symptômes d’un lymphome sont difficilement détectables : gonflement des ganglions, démangeaisons, sueurs nocturnes, fatigue importante. De prime abord, on pourrait penser à une angine ou à une vilaine grippe.
Jusqu’à ce que le diagnostic tombe. En France, le lymphome entraîne la mort de 4 000 personnes chaque année. [1] Ce n’est malheureusement pas le seul risque encouru lorsque votre système lymphatique ralentit.

Quand votre système lymphatique se transforme en usine à métastases
En 2015, des chercheurs suédois spécialisés en immunologie du cancer ont découvert que les cellules cancéreuses peuvent s’infiltrer dans le système lymphatique en se «déguisant» en cellules immunitaires (globules blancs). [2] Votre système lymphatique se transforme alors en usine en métastases, ces tumeurs filles, qui se propagent dans des organes vitaux tels que les poumons et le foie et seraient responsables de 90% des décès liés au cancer.
Les ganglions lymphatiques enflés sont d’ailleurs souvent le premier signe de propagation métastatique des cellules cancéreuses.
Le système lymphatique est une voie fréquemment utilisée par les cellules cancéreuses pour la dissémination des métastases. Lorsqu’elles entrent dans les vaisseaux lymphatiques, elles migrent vers les ganglions lymphatiques voisins, qui gonflent ensuite et de là, elles se propagent vers d’autres organes via le sang.
Les détails expliquant comment et pourquoi les cellules cancéreuses utilisent le système lymphatique pour se répandre restent mystérieux. Il n’en reste pas moins que cette étude montre à quel point votre système lymphatique joue un rôle crucial dans les processus biologiques liés au cancer.
D’où la nécessité d’en prendre soin autant que vous le pouvez. C’est d’autant plus important qu’il existe des moyens simples pour cela.

3 conseils pour stimuler votre système lymphatique
Bougez : les naturopathes recommandent la marche pour déplacer votre lymphe. Il ne suffit pas de vous promener tranquillement mais plutôt d’essayer la marche sportive, si possible avec des bâtons afin que les mouvements de bras stimulent les nombreux ganglions lymphatiques dans le haut du corps, les aisselles, le cou et les épaules. Si vous êtes sportif, essayez aussi le trampoline ! Chaque fois que vous rebondissez, vous augmentez l’attraction gravitationnelle sur votre lymphe. Des recherches de la NASA ont révélé que le trampoline était meilleur que le jogging pour la santé.
Dormez : une étude récente a révélé que lorsque vous dormez, les canaux lymphatiques spéciaux dans votre cerveau – connus sous le nom de système glymphatique – ouvrent et drainent les neurotoxines dangereuses dans votre liquide céphalo-rachidien. [3] Il faut six à huit heures pour terminer ce processus, ce qui est une preuve convaincante qu’un bon sommeil est essentiel à une bonne santé.
Faites vous masser : certains massages sont réalisés avec des mouvements spécifiques pour stimuler le système lymphatique.
Naturellement, il est aussi important de réduire autant que possible la charge toxique de votre alimentation. En mangeant sainement et en buvant beaucoup d’eau.

Quatrième astuce : le manjishta
Depuis longtemps, la médecine ayurvédique accorde une grande importance au soin du système lymphatique.
Pour cela, elle préconise l’utilisation d’une plante : le manjishta, ou garance indienne.
Il existe peu d’études scientifiques sur le manjishta mais cette plante est l’une des plus importantes de la pharmacopée ayurvédique.
Le manjishta purifierait le sang, le foie, les reins et le système lymphatique. Il serait antioxydant, voire cicatrisant, vermicide et astringent. Il serait bénéfique pour l’appareil digestif, les problèmes féminins, et lutterait contre les calculs urinaires, le diabète et les problèmes de peau (acné, psoriasis, eczéma, etc.). Il calmerait les irritations de la gorge.
Le manjishta fait partie des Rubiacées (caféier, gardénia, quinquina, etc.). Son nom latin est Rubia cordifolia. Il pousse principalement en Inde, au Tibet, au Sri Lanka, au Japon mais aussi en Afrique.
On utilise ses fines et longues racines séchées et broyées. La poudre que l’on obtient est de couleur rouge-brun, un peu comme celle de la terre battue au tennis.
Utilisez la poudre de manjishta en infusion. Dosez un quart de cuillère à café de manjishta dans une grande tasse ou un bol. Remplissez-le avec de l’eau bouillante. Ajoutez une cuillère de miel pour contrebalancer son goût amer. Mélangez. Laissez refroidir un peu et buvez.

Prenez soin de vous,
Léopold Boileau, Votre correspondant

Qui est Léopold Boileau ?
Léopold Boileau est un journaliste scientifique et auteur français spécialisé dans le domaine des médecines alternatives.
Au cours de sa vie, il a orienté ses travaux et ses recherches sur la nutrition, la micronutrition (nutriments), les médecines anti-âge, les médecines traditionnelles orientales (Chine, Japon, Corée), ainsi que les approches de santé corps-esprit.
Aujourd’hui, Léopold Boileau vit dans le Jura où il se consacre principalement à la rédaction de la lettre d’information gratuite Explora Santé. Il travaille également sur la rédaction de son livre « Souffle Nouveau – Comment changer votre vie grâce aux nouvelles médecines naturelles ».
Avant, Léopold Boileau a travaillé pendant de nombreuses années en tant que conseiller pour le développement des politiques publiques sociales et sanitaires, en France, en Asie et en Afrique.

Cette lettre est publiée à titre informatif et ne pourra en aucun cas être considérée comme un conseil médical personnalisé. Pour toute question relative à sa santé, il est recommandé au lecteur de cette lettre de consulter son médecin traitant. Les informations ou les produits mentionnés dans cette lettre ne sont en aucun cas destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. Il s’interdit d’entrer dans une relation médicale avec ses lecteurs.

Tous droits réservés EXPLORA Santé. Cette lettre d’information ne peut être utilisée à des fins commerciales sans notre accord écrit.
Copyright © 2019 EXPLORA Santé