Article : soleil et coronavirus

Bonjour,
Je vous conseille de prendre 4000 U de Vitamine D3/jour, que vous pouvez commander chez D.Plantes, spécialistes dans ce domaine,
Prenez soins de vous, à bientôt,
Karin

Soleil et coronavirus :

Si malgré le confinement vous avez la chance de pouvoir profiter du printemps et de ses premiers rayons de soleil, alors faites-le sans modération !
Contrairement à ce qui a été relayé par de nombreux médias, il n’y a pour le moment aucune preuve scientifique indiquant que les rayons du soleil pourraient tuer le coronavirus.
Mais le soleil est excellent pour le moral et surtout, il est précieux pour renforcer vos défenses naturelles. (1)
Des chercheurs de l’université Georgetown (États-Unis) ont en effet prouvé que les rayons du soleil renforcent les lymphocytes T, des cellules jouant un rôle central pour notre immunité.
Lorsqu’ils sont exposés au soleil, les lymphocytes T deviennent plus mobiles. Ils peuvent ainsi mieux remplir leur fonction immunitaire qui consiste notamment à patrouiller partout dans notre corps pour combattre les virus.
Encore plus important : nous synthétisons la vitamine D à partir des rayons du soleil et d’après le Professeur Michael Holick qui en est l’un des plus grands spécialistes, la vitamine D serait aussi intéressante contre le coronavirus qu’elle ne l’est contre d’autres virus respiratoires pour lesquels elle a démontré des résultats spectaculaires.

La vitamine n°1 contre les virus respiratoires
En 2017, une étude grande étude publiée par le British Medical Journal a montré que la prise de vitamine pourrait diviser par 2 le risque d’infection respiratoire causées par des virus.
Les chercheurs ont déclaré que : « La supplémentation en vitamine D était sûre et protégeait contre les infections aiguës des voies respiratoires. »
Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs avaient analysé des résultats portant sur 11321 personnes provenant de 14 pays différents. Il s’agit donc d’une étude particulièrement solide. (2)
D’autres recherches ont montré que la vitamine D améliore l’immunité contre les virus en renforçant vos muqueuses. (3)
Les virus respiratoires pénètrent dans votre corps par des points d’entrée couverts de muqueuses comme le nez, la bouche, les paupières, les poumons, la trachée (trachée), l’estomac et les voies urinaires. (4)
Une étude à l’Université de l’Illinois a révélé que la vitamine D aide les muqueuses à fournir une barrière plus forte aux virus en augmentant les composés antimicrobiens qui s’y trouvent. (5)
C’est maintenant que votre taux de vitamine D est au plus bas
John Cannell et Bruce Hollis sont deux chercheurs spécialistes de la vitamine D et ils considèrent qu’un bon taux de vitamine D doit être supérieur à 40 ng/ml. (6)
Pour maintenir ce taux toute l’année, il faudrait vous exposer quotidiennement au soleil pendant au moins 30 minutes.
C’est la raison pour laquelle je vous encourage à profiter au maximum des rayons de soleil printaniers pour recharger vos réserves de vitamine D. (7)
Alors exposez-vous au soleil autant que possible, en faisant attention toutefois à ne pas vous brûler la peau. Et si vous avez plus de 50 ans, prenez aussi un bon complément alimentaire de vitamine D.

Voici pourquoi :
À partir de 50 ans, vous synthétisez 4 fois moins de vitamine D que lorsque vous étiez plus jeune
La raison principale est qu’à partir de cet âge, notre peau devient de plus en plus fine et synthétise de moins en moins bien la vitamine D.
En Espagne, des chercheurs ont examiné les taux sanguins de vitamine D dans trois groupes d’âge : les jeunes (20-30), les adultes (31-59) et les séniors (60-86). (8)
Ils ont constaté que les séniors avaient des niveaux de vitamine D inférieurs à ceux des autres groupes d’âge. Et leurs niveaux ont baissé encore davantage en hiver.
Lorsque les niveaux de vitamine D des personnes plus âgées chutent, les scientifiques observent que leur immunité contre les virus s’affaiblit dangereusement. C’est l’une des pistes qui expliquerait pourquoi les risques d’infections et de complications liées au coronavirus augmentent drastiquement avec l’âge.
Le Dr Victor Manuel Martinez-Taboada qui a dirigé cette étude pense ainsi que « Les suppléments de vitamine D devraient être considérés comme l’un des nombreux outils qui pourraient aider contre les virus lorsque les thérapies conventionnelles ne suffisent pas ».

Ce n’est pas tout :
La vitamine D est un bouclier pour votre santé
En plus d’augmenter votre immunité, un bon taux de vitamine D renforce tout votre organisme.
En cette période trouble où les services de santé sont débordés, c’est une raison supplémentaire pour prendre soin de votre santé, au-delà même des risques d’infection virale.
La vitamine D influence 229 gènes du génome humain, ce qui expliquerait qu’une carence affaiblit toutes les parties de notre corps et nous rend plus vulnérable aux maladies. (9)
Des scientifiques ont montré que cette baisse du niveau de vitamine D pendant l’hiver est liée à l’augmentation de la fatigue, des risques d’infection virale, des risques cardiovasculaires et aussi du risque de dépression, le fameux « blues de l’hiver ».
Lorsqu’il est chronique, le manque de vitamine D augmente même les risques de nombreuses maladies graves : cancer, d’arthrose, d’ostéoporose, d’Alzheimer, d’hypertension et beaucoup d’autres encore. (10)
Pour toutes ces raisons, il est indispensable de prendre chaque jour une dose de vitamine D en complément de votre alimentation.
Mais attention, pour en bénéficier au maximum, vous devez respecter certains critères issus des études les plus récentes.

Privilégiez la vitamine D3
Plusieurs formes de vitamine D sont commercialisées dont la D2 (ergocalciférol) et la D3 (cholécalciférol).
Le corps humain ne fabrique pas de vitamine D2 mais il est capable de synthétiser naturellement de la vitamine D3 à partir des rayons du soleil.

Résultat : la D3 a une capacité supérieure de 87% à celle de la D2 pour élever et maintenir vos concentrations de vitamine D. (11)
C’est donc cette vitamine D3 que vous devez choisir car elle est la seule que votre corps peut vraiment assimiler.
Evitez les méga-doses de vitamine D (« uvédose »)
Bien sûr, on aimerait croire qu’une simple ampoule Uvédose peut combler un déficit en vitamine D.
Malheureusement, votre corps n’est pas un réservoir qu’il suffit de remplir lorsqu’il est vide. Quand vous prenez une Uvédose, vous prenez d’un coup 100’000 Unités Internationales (UI) de vitamine D. Or, votre corps n’est pas fait pour assimiler cette méga-dose.
En 2015, une étude de référence a montré que ce genre de supplémentation est inefficace. (12)
En plus, l’Uvédose contient des excipients douteux, comme le butylhydroxytoluène (E321).
À la place, vous avez intérêt à prendre chaque jour une dose physiologique de vitamine D. C’est plus naturel et plus efficace.

De quel dosage avez-vous besoin ?
Il y a de nombreux débats sur le dosage nécessaire pour une bonne supplémentation en vitamine D. Cela dépend en grande partie de votre âge, de votre mode de vie, de votre lieu d’habitation (si vous vivez dans une région ensoleillée ou non).
Pour un adulte, les autorités de santé françaises recommandent un apport quotidien de 400 Unités Internationales (UI) de vitamine D. Mais d’après les études les plus récentes, c’est beaucoup trop bas.
De nombreux experts recommandent une supplémentation d’au moins 2000 UI par jour.
Certaines études préconisent même des doses allant jusqu’à 10’000 UI par jour. (13)
Notez que, même à cette dose, vous ne risquez aucune intoxication.
Selon le spécialiste mondial de la vitamine D, le Professeur Holick, « il faudrait probablement prendre entre 30 000 et 50 000 UI par jour pendant une très longue période pour risquer d’être intoxiqué ». (14)

Mon expérience personnelle avec la vitamine D
Depuis plusieurs années, je prends 5’000 UI chaque jour pendant la saison froide (octobre-mars), lorsque le soleil se fait plus rare et que la synthèse naturelle de vitamine D devient presque impossible.
Je précise que je passe l’essentiel de l’année dans le Jura (une région magnifique mais qui n’est pas la plus ensoleillée !).
En ce moment, je prends 2000 UI de vitamine D.Personnellement, cela me convient très bien mais chacun est unique et je vous conseille de chercher ce qui vous convient le mieux.
Si vous voulez prendre de la vitamine D, vous avez plusieurs options : demandez à votre pharmacien une vitamine D3 (cholecalciférol) vous apportant au moins 2000 Unités Internationales (UI) par jour.
En version synthétique, vous avez par exemple la ZYMAD. Elle se trouve dans pratiquement toutes les pharmacies et son prix est très raisonnable.
Ma préférence va toutefois vers les formulations d’origine 100% végétale. C’est plus difficile à trouver en pharmacie mais sur Internet, de nombreux laboratoires en proposent.
Actuellement, je prends de la vitamine D3 issue du lichen boréal et couplée avec des triglycérides à chaînes moyennes (TCM) qui sont des graisses saines, naturellement présentes dans certains aliments comme la noix de coco.
Les TCM augmentent l’absorption de la vitamine D par l’organisme et ils auraient également des propriétés intéressantes contre Alzheimer et le cancer, j’aurai l’occasion de vous reparler. D’ici là, respectez bien les mesures de confinement, soutenez ceux qui sont autour de vous et surtout…

Prenez soin de vous,
Léopold Boileau, Votre correspondant

Communiqué :
Seulement 5 gouttes pour obtenir chaque jour vos 2000 UI de vitamine D3 issue du lichen boréal
L’Institut Biovancia propose une vitamine D3 100% végétale issue du lichen boréal.
Ce choix évite l’utilisation de solvants chimiques comme dans le cas des vitamines D3 que l’on trouve dans le commerce et qui sont issues de la laine de mouton (lanoline).
La vitamine D3 étant liposoluble, nous l’avons couplée à des triglycérides à chaîne moyenne issue de la noix de coco (huile végétale) pour une absorption maximale.
Cela permet une meilleure absorption et une meilleure fluidité de la vitamine D3.
Les TCM ont également pour avantage d’être inodores et sans goût.
Le compte-gouttes est précis et l’huile ne colle pas au palais (contrairement à l’huile de colza par exemple).
Il suffit de prendre 5 gouttes par jour pour obtenir 2 000 UI de vitamine D3 qui est un dosage optimal en cette saison.
Habituellement, une cure annuelle de vitamine D coûte 114€ (6 flacons). Mais afin de rendre la vitamine D accessible au plus grand nombre de personnes possible, ce prix est divisé par 2 et votre cure vous revient aujourd’hui à seulement 57€.
En cliquant maintenant ci-dessous, vous accédez directement à votre offre spéciale :
Bien à vous, Marie Briand de l’Institut Biovancia

Sources:
1 Intrinsic Photosensitivity Enhances Motility of T Lymphocytes. Thieu X. Phan, Barbara Jaruga, Sandeep C. Pingle, Bidhan C. Bandyopadhyay & Gerard P. Ahern. Scientific Reports volume 6, Article number: 39479 (2016)
https://www.nbc-2.com/
2 Vitamin D supplementation to prevent acute respiratory tract infections: systematic review and meta-analysis of individual participant data. BMJ 2017; 356 (Published 15 February 2017)
3 Vitamin D and mucosal immune function Jun Sun Department of Medicine, University of Rochester, Rochester, New York, USA
4 https://www.britannica.com/
5 https://www.mdpi.com/
6 Canell JJ, Hollis B : Use of vitamin D in clinical practice. Alt Med Rev 2008, 13(1): 7-20.
7 https://www.nbc-2.com/story/
8 Lorena Alvarez-Rodriguez, Marcos Lopez-Hoyos, Maite Garcia-Unzueta, Jose Antonio Amado, Pedro Muñoz Cacho, and Victor Manuel Martinez-Taboada. Age and low levels of circulating vitamin D are associated with impaired innate immune function. J Leukoc Biol May 2012 91:829-838; doi:10.1189/jlb.1011523
9 A ChIP-seq-defined genome-wide map of vitamin D receptor binding: Associations with disease and evolutionRamagopalan SV, Heger A, Berlanga AJ, Maugeri NJ, Lincoln MR, Burrell A, Handunnetthi L, Handel AE, Disanto G, Orton S, Watson CT, Morahan JM, Giovannoni G, Ponting CP, Ebers GC, Knight JCGenome Research, 2010
10 Vitamin D Council
11 The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism,Vitamin D3 Is More Potent Than Vitamin D2 in Humans, Robert P. Heaney, Robert R. Recker, James Grote, Ronald L. Horst, and Laura A. G. Armas
12 PLoS One. 2015 Jan 20;10(1):e0115850. doi: 10.1371/journal.pone.0115850. eCollection 2015. A meta-analysis of high dose, intermittent vitamin D supplementation among older adults. Zheng YT1, Cui QQ1, Hong YM1, Yao WG1.
13 Hathckock J.N. et al., Risk assessment for Vitamin D, Am. J. Clin. Nutr., 2007 Jan, 85(1): 6-18
14 LaNutrition.fr

Qui est Léopold Boileau ?
Léopold Boileau est un journaliste scientifique et auteur français spécialisé dans le domaine des médecines alternatives.
Au cours de sa vie, il a orienté ses travaux et ses recherches sur la nutrition, la micronutrition (nutriments), les médecines anti-âge, les médecines traditionnelles orientales (Chine, Japon, Corée), ainsi que les approches de santé corps-esprit.
Aujourd’hui, Léopold Boileau vit dans le Jura où il se consacre principalement à la rédaction de la lettre d’information gratuite Explora Santé. Il travaille également sur la rédaction de son livre “Souffle Nouveau – Comment changer votre vie grâce aux nouvelles médecines naturelles”.
Avant, Léopold Boileau a travaillé pendant de nombreuses années en tant que conseiller pour le développement des politiques publiques sociales et sanitaires, en France, en Asie et en Afrique.
Vous recevez ce message à l’adresse knourrisse@gmail.com car vous vous êtes inscrit à la liste de diffusion de EXPLORA Santé.
Pour être certain(e) de recevoir mes lettres d’information dans votre boîte principale, je vous conseille d’ajouter mon adresse lboileau@explora-sante.email à votre carnet d’adresses électroniques ou à votre liste d’expéditeurs autorisés. Autrement, mes messages risquent d’être classés parmi vos courriers indésirables (spams).
Si vous ne souhaitez plus recevoir de courriel de notre part, rendez-vous sur notre page de désinscription.
Cette lettre est publiée à titre informatif et ne pourra en aucun cas être considérée comme un conseil médical personnalisé. Pour toute question relative à sa santé, il est recommandé au lecteur de cette lettre de consulter son médecin traitant. Les informations ou les produits mentionnés dans cette lettre ne sont en aucun cas destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. Il s’interdit d’entrer dans une relation médicale avec ses lecteurs.
Tous droits réservés EXPLORA Santé. Cette lettre d’information ne peut être utilisée à des fins commerciales sans notre accord écrit.
Copyright © 2020 EXPLORA Santé